Forum de la Coop

Veuillez ou S’enregistrer pour créer des messages et des sujets de discussion.

rêvons un peu... avec Bruno Latour

Bonjour à tou.te.s !

Rêvons un peu...

Que devient la Coop pendant ce deuxième confinement (et peut-être bientôt un troisième, un quatrième…) ?

Notre activité est basée sur la rencontre. Pas de chance ! Chacun derrière son ordi, ça n’a pas le même charme, ni le même intérêt…

Comment tirer profit de ce moment, et ne pas sombrer dans la sinistrose ?

Si on ne peut plus se rencontrer, au moins échapper à la tentation de se laisser happer par les medias lancinants qui ne parlent plus que de « ça ».

Revenir à des fondamentaux. En profiter pour réfléchir, faire un peu d’introspection. Chacun a le temps de mûrir une réflexion, de mettre en forme des opinions…

Mais ça ressemble aux résolutions du jour de l’an qu’on a déjà oublié à l’Epiphanie ! Parce que tout seul, ce n’est pas très motivant. Et puis c’est difficile.

Alors si la Coop servait à ça ?

Je propose de prendre la « liste d’auto description » que Bruno Latour (philosophe et sociologue) a proposée au cours du premier confinement pour imaginer le « monde d’après ». Construire commence toujours par imaginer. Et quand je vois, dans des tas de domaines, le manque d’anticipation (des politiques, mais aussi des administrations, des entreprises…) je me dis qu’il est urgent de prévoir la suite, quitte à rêver un peu.

Je vous rafraîchis la mémoire :

« Il s’agit de faire la liste des activités dont vous vous sentez privés par la crise actuelle et qui vous donnent la sensation d’une atteinte à vos conditions essentielles de subsistance. Pour chaque activité, pouvez-vous indiquer si vous aimeriez que celles-ci reprennent à l’identique (comme avant), mieux, ou qu’elles ne reprennent pas du tout. Répondez aux questions suivantes :

Question 1 : Quelles sont les activités maintenant suspendues dont vous souhaiteriez qu’elles ne reprennent pas ?

Question 2 : Décrivez a) pourquoi cette activité vous apparaît nuisible/ superflue/ dangereuse/ incohérente ; b) en quoi sa disparition/ mise en veilleuse/ substitution rendrait d’autres activités que vous favorisez plus facile/ plus cohérente ? (Faire un paragraphe distinct pour chacune des réponses listées à la question 1.)

Question 3 : Quelles mesures préconisez-vous pour que les ouvriers/ employés/ agents/ entrepreneurs qui ne pourront plus continuer dans les activités que vous supprimez se voient faciliter la transition vers d’autres activités ?

Question 4 : Quelles sont les activités maintenant suspendues dont vous souhaiteriez qu’elles se développent/ reprennent ou celles qui devraient être inventées en remplacement ?

Question 5 : Décrivez a) pourquoi cette activité vous apparaît positive ; b) comment elle rend plus faciles/ harmonieuses/ cohérentes d’autres activités que vous favorisez ; et c) permettent de lutter contre celles que vous jugez défavorables ? (Faire un paragraphe distinct pour chacune des réponses listées à la question 4.)

Question 6 : Quelles mesures préconisez-vous pour aider les ouvriers/ employés/ agents/ entrepreneurs à acquérir les capacités/ moyens/ revenus/ instruments permettant la reprise/ le développement/ la création de cette activité ?

Trouvez ensuite un moyen pour comparer votre description avec celles d’autres participants. La compilation puis la superposition des réponses devraient dessiner peu à peu un paysage composé de lignes de conflits, d’alliances, de controverses et d’oppositions. »

 

Pas question de faire tout d'un coup ! Je propose de prendre les questions une à une, chacun.e poste sa contribution, on échange, on discute, et on avance petit à petit. Qu'en pensez-vous ? Allez, moi je me lance, j'écris sur la question 1 et je publie ça dans un message suivant...

Marie Torrent a réagi à ce message.
Marie Torrent